Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 13:22
Des nuits comme celle-ci par an se comptent sur les doigts de la main.

- une froideur givrante, et grisante...
- une turbulence faible
- une transparence à couper le souffle

J'ai vu la nébuleuse d'Orion comme jamais auparavant. La focale de l'OMC (2700mm), plus la binoculaire (couplée au réducteur de focale quand même), m'ont permis d'aller en détail dans le trapèze d'Orion.

J'avais simplement l'impression de regarder le ciel terrestre empli par les nuages... seulement non, ce que j'ai visualisé est à des années-lumière de nous. Pourtant, des détails, des nuages ressemblant à nos moutons du ciel terrestre.
Et tout cela, en regardant tranquillement, assis, avec mes deux yeux grâce à la binoculaire... J'ai pu resté des minutes et des minutes, sans fatiguer, à oublier la température frigorifiante de -5°C...

Et pour l'anecdote, il faisait si froid, qu'en attendant la mise en température du tube, le couvercle s'est bien collé au tube à tel point que j'ai eu dû mal à l'oter...

Et aussi Mars... avec une telle stabilité, si peu de turbulence... je l'ai zieutée pendant une bonne vingtaine de minutes à tenter de voir des détails, des rovers... Au début, elle turbulait et était trop lumineuse, je n'arrivais pas à obtenir une belle image. Et puis, j'ai simplement mis le filtre IR-Cut, et là le bonheur... image moins lumineuse, Mars ne dansait plus, comme figée... vingt minutes à m'en régaler... la calotte, les différents terrains et zones d'albédos contrastés...

Cette nuit m'a convaincu que l'OMC300 est à la hauteur de mes espérances, pour peu que la qualité de ciel soit au rendez-vous !


Partager cet article

Repost 0
Published by JazzOn - dans CROA
commenter cet article

commentaires