Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 22:33
 
Le printemps austral, une île tropicale, un Soleil brulant, une mer turquoise limpide et doucement chaude, des poissons multicolores, des cacatoès, des varans, et une syzygie plus que parfaite… vous imaginerez alors cet instant spectaculaire, fabuleux, émotionnellement intense. Nous y étions, récit.
 
Nous étions avec quelques amis sur une île du Queensland en Australie, à Fitzroy Island exactement, deux jours avant l’éclipse.
fitzroy island
 
Cette île tropicale, même sans éclipse, vaut largement le détour et s’autosuffit dans le plaisir.
 
Nudey Beach.
fitzroy island-nudey beach
 
Située entre l’île-continent et la barrière de corail, ce petit caillou haut de 269 mètres bénéficie d’eaux bleues, chaudes et limpides aux poissons de récifs multiformes et multicolores, facilement atteignables depuis la plage en masque et tuba.
Australie 297

J’ai même eu le loisir de voir deux tortues et de nager avec l’une d’entre elles. La taille de leur carapace ovale faisait 50 à 60cm environ, la taille d’un torse humain de taille moyenne en quelque sorte.
 
Mais ce n’est pas tout, la faune terrestre est abondante également : des lézards et des varans principalement. Les oiseaux sont aussi en nombre ; des cacatoès blancs à huppe jaune (qui ont la capacité de parler d’ailleurs ;-)), des cormorans, et j’en passe évidemment…
 
Cacatoès à huppe jaune.
 
Cacatoès à huppe jaune
 
Varan de plus d'1m50 en tenant compte de la queue
fitzroy island-varan
 
 
Veille d’éclipse.
fitzroy island-2

Nous apprenons que des rotations de 4x4 vont être effectuées à partir de 3h du matin pour véhiculer les touristes du seul Resort de l’île -où nous logeons- afin de les amener au phare qui offre un point de vue idéal sur l’horizon Est ; là où l’éclipse aura lieu entre 5h45 et 7h40 le matin.
Cela nous inquiète un peu. En effet, le site du phare n’est pas très spacieux, et le nombre de personnes qui pourrait s’attrouper n’est pas compatible avec les trépieds photos.
C’est décidé, demain matin nous partirons à 2h du matin à la frontale pour 30 minutes de marche, afin d’arriver les premiers et prendre les meilleurs points de vues.
Nous nous couchons vers 22h, mais l’excitation de l’éclipse approchante liée à l’angoisse d’une mauvaise météo m’empêcheront de dormir… 1h30 le réveil sonne.
Le groupe réuni, nous sommes tous d’attaque et partons comme prévu, sans bruit, à 2h, et nous nous enfonçons dans le parc national de Fitzroy Island, au doux bruit des insectes nocturnes.
 
Nous prenons la direction du phare, sans y aller. Nous bifurquons sur un sentier interdit repéré la veille, soi-disant dangereux selon le site gouvernemental australien… Et nous arrivons sur une petite esplanade où nous pouvons tous tenir les uns à côté des autres, avec un superbe horizon Est, avec le phare en avant-plan.
 
Chacun installe son matériel, mais nous sommes arrivés très tôt, il n’est que 2h30 environ, plus de trois heures avant le lever de Soleil !
La bonne nouvelle est ce ciel étoilé. La mauvaise est que ce ciel est partiellement nuageux et que les nuages proviennent de l’Est… alors chacun y va de sa théorie… l’un dit « les nuages filent vers le nord », l’autre « plutôt vers le sud », ou encore « les gros nuages juste au dessus de l’horizon sont trop loin pour nous ennuyer lorsque l’éclipse arrivera »… Peu importe, nous ne tenons pas la manette qui fait bouger ces nuages.
 
Je profite alors de ces 3h de temps pour shooter le ciel austral, le grand nuage de Magellan, la constellation de la Carène,  la Croix du Sud, quel bonheur de voir ces constellations, c’est tellement inhabituel et elles sont impossibles à voir depuis nos latitudes de France métropolitaine.
ciel austral
 
J’envisage de prendre la même photo à échéance régulière, ou presque, car je shoote toutes les « au pif » minutes afin d’enregistrer le lever de Venus au dessus de la mer de Corail. Je sais exactement où va apparaître Venus grâce à une appli Iphone formidable « Carte du Ciel » que je vous recommande vivement. C’est un planétarium temps réel qui utilise votre position GPS sans connexion à l’internet, c’est tout bon… voilà pour la pub, place au lever de Venus.

 
Les nuages du fond semblent prendre de la place, de plus en plus, et ce n’est pas de très bon augure. Je ne le sens pas bien, des jurons d’inquiétude fusent de temps à autres dans le groupe d’ailleurs…
 
Peu avant 5h. Il reste encore un peu de temps avant le lever de Soleil.
Nous ne sommes pas loin du phare et décidons avec deux amis de nous y rendre, histoire de voir ce qu’il s’y passe, et puis Panasonic qui doit diffuser l’éclipse en direct sur Internet est présent, je suis très curieux de voir leur installation.
 
A peine 10 minutes plus tard, nous y voilà. Il y a quelques dizaines de personnes, mais chacun a semble-t-il trouvé sa place, nos inquiétudes ne se sont pas vérifiées, il n’y a pas tant de monde que cela. Je fais connaissance rapide avec les deux gars de Panasonic et leur dis que je suis « fan » de leur page facebook et le lien amical s’opère ainsi très facilement. Leur équipement est top. Un trépied avec monture Meade très robuste qui supporte deux lunettes astronomiques Skywatcher, avec caméras aux foyers. Une antenne satellite est également présente. Le gars m’indique que les portugais sont les plus actifs à tchater sur la page facebook du site de Panasonic.
Australie 083

Il est temps de remonter, le Soleil se lève à 5h33.
 
Nous retournons à notre emplacement, et le Soleil se lève timidement, derrière les nuages.
fitzroy island-lever de soleil
 
Le premier contact de l'éclipse est imminent selon mon application Iphone !
APPS
 
Nous le loupons de peu à cause des nuages, voici la première photo vers 6h le matin.
eclipse-1er contact
 
La totalité est prévue pour 6h38m..s.
Le stress est palpable parmi notre groupe, l’inquiétude est vraiment présente. Pour autant, une part de nous est confiante, les nuages ne défilent pas vite, mais semblent prendre une direction « intéressante ». Sans aucun doute, la visibilité de la totalité se jouera à rien.
 
6h30, huit minutes avant la totalité. Les nuages cachent à nouveau le Soleil, triturant nos nerfs avec force, je reste optimiste mais vocifère je crois encore quelques jurons. Deux ou trois minutes avant la totalité, les nuages passent, puis trépassent, laissant place au céleste rendez-vous de la Lune et du Soleil, c’est la délivrance.
 
6h38, juste avant la totalité... les protubérances sont visibles !
eclipse-protubérances

6h38, le diamant puis la totalité...
 
eclipse-totality
 
Photo de Jean-François Garbez avec un temps de pose plus court, montrant bien les protubérances solaires.
JF-totality
 
... des cris de joies fusent de partout, les Russes en contrebas, les Japonais plus haut, et nous autre Français qui n’en pouvons plus… JL mitraille l’éclipse en mode bracketing… pour ma part, je prends les clichés au hasard, sans professionnalisme j’avoue, mes yeux étant rivés sur cette syzygie parfaite. Des jumelles m’arrivent dans les mains, je ne sais même plus qui me les a données, l’éclipse est superbe aux jumelles, la couronne est grandiose (merci !!!), l’émotion prend de plus en plus de place parmi les témoins du spectacle.
 
Il y a de quoi, voyez ce Soleil Noir !!! Photo de Jeff Garbez.
JF-totality2
 
Pascal AUBERT a enregistré le son de ce moment précis, écoutez un peu, vous comprendrez mieux l'ambiance !

On voit Venus à nouveau !! Ce crépuscule du matin nous laisse entrevoir à nouveau la planète voisine !
Saturne et Mercure sont normalement visibles, mais la totalité ne durant que 2 minutes, personne n'ose perdre le temps de rechercher ces planètes.
 
6h40, le diamant, à nouveau... le clap de fin en quelque sorte…
     
eclipse-diamant
Voici une photo top qualité prise avec le professionnalisme de Jean-Luc PIEDANNA au même instant quasiment.
JLP-totality
 
Aucun nuage n’est venu contrecarrer notre observation, l’éclipse totale s’achève ainsi deux minutes environ après son commencement. L’envie de pleurer me submerge, je ne suis pas le seul d’ailleurs, c’est presque inexplicable. Les nerfs tombent, les sourires dessinent les visages béats de toutes et tous, j’ai sincèrement du mal à réaliser ce qu’il vient de se passer. Nous y étions.
 
6h45, hey mates, whiskey time... no worries anymore ! MC a eu l’extrême bonne idée d’apporter une fiole de Whiskey Irlandais de 15 ans d’âge pour fêter comme il se doit l’événement. Il est tôt, mais pas tant que ça pour nous qui nous sommes levés bien avant l’aube (nuit blanche d’ailleurs pour ma part…). Chacun prend ses 2 ou 3 gorgées, et nous oublions presque que l’éclipse partielle continue !!!
 
Nous restons jusqu’au bout de l’événement, par respect pour Dame Nature qui nous a comblés ce matin. Nous sommes toutes et tous tellement heureux d’avoir assisté à l’événement que nous n’étions pas certains de voir en raison des nuages.
 
Fitzroy Island était décidément un excellent spot d’observation de l’éclipse. Nous apprenons par la suite dans la presse écrite que les observateurs de Cairns, de Palm Cove ou Port Douglas n’ont vu la totalité que quelques dizaines de secondes, au lieu des 2 minutes attendues. Nous avons pu assister au premier et au deuxième diamant à Fitzroy Island, avec les 2 minutes de totalité au milieu, quelle chance inouïe.
 
S’en suit alors un voyage superbe dans le Red Center, Adélaïde, Kangaroo Island, la côte sud avec sa Great Ocean Road, Melbourne, Sydney puis Hong Kong, voici quelques photos…
 
Le Red Center et le rocher Uluru emblématique de l'Australie, au coucher.
uluru au coucher
 
Uluru au lever.
uluru au lever
 
Un Kangourou, parmi tant d'autres que nous verrons !
Kangourou
 
Kangaroo Island et ses lions de mer jouant dans les vagues à Seals Bay.
Kangaroo Island-lions de mer-Seals Bay
 
Kangaroo Island, plage idyllique à Stokes Bay, piscine naturelle, eau à 20°C environ.
Kangaroo Island-Stokes Bay
 
Plage de Carrickalinga, au petit matin, réputée l'une des plus belles au monde.
Plage de Carrickalinga
 
La Great Ocean Road et ses points de vue époustouflants.
Great Ocean Road
 
Des koalas en liberté, by night.
Koalas by night
 
Des perroquets à profusion, en pleine nature, et même dans la baie de Sydney.
Perroquet à Sydney
 
L'opéra de Sydney au crépuscule.
Opéra de Sydney
 
Le pont de Sydney by night.
Pont de Sydney
 
Sydney... by night. Photo prise le long de la promenade de l'Opéra, bars branchés de plein air et musique techno.
Sydney by night
 
Puis retour et stop à l'éblouissante Hong-Kong, des buildings à n'en plus finir !
Hong-Kong by night
 
Le voyage se termine sous la bruine et sous les nuages que nous acceptons sans problème car ils ont su s'éclipser quand il le fallait, et le Soleil aura très largement dominé tout au long du voyage !
Tour de Hong-Kong
 
Voyage long et fatigant, parti le 7 novembre, et de retour "at home" le 2 décembre…
3 décembre, retour à l’automne boréal, et randonnée autour du lac de Vioreau pour vérifier qu'il n'a pas changé de place ;-)...
Il fait gris, il fait froid, il pleut, mais j’aime ça, c’est chez moi.
vioreau
 
En quelques jours seulement, la soirée au coin du feu de cheminée remplace la baignade à Bondi Beach, plage de Sydney...

Partager cet article

Repost 0
Published by JazzOn - dans Eclipses
commenter cet article

commentaires

JazzOn 06/12/2012 22:03


Merci Tiven ;-) trop court, mais cela évite d'être ennuyeux comme cela


Merci Jean Pierre pour ton mot très sympa ;-)


et Merci également JFGout ;-) Prochain voyage d'éclipse ? C'est quasi sûr en mars 2015 aux iles Féroé ou au Spitzberg -le jour où le Soleil réapparait de sa longue nuit
polaire-, et peut-être l'année prochaine en Afriquemais très peu probable.  

jean pierre 06/12/2012 15:51


magnifique et merveilleux tu as le coup pour écrire et .............les photos!!!!!!!!!!!!!

Jean-Francois Gout 06/12/2012 15:43


Super récit Jazzon ! Avec le suspense des nuages, la description de l'ambiance ... on s'y croirait :) Content de voir que les nuages n'ont pas gâché le spectacle. Et puis l'Australie, ça fait
rêver. Quel est le prochain voyage de prévu ?


 


jf

Tiven 06/12/2012 00:33


Epoustouflant ! Merveilleux ! Envie d'y être !!!!


Merci de ce court (trop court) mais fabuleux récit !