Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 18:56

Je tiens à partager un lien dont j'ai eu connaissance il y a quelques jours, et que je trouve formidable.

 

Nous avons maintenant la possbilité de voir en direct live notre belle planète bleue.

 

En effet début mai 2014, la société américaine astronautique privée SpaceX a livré grâce à son cargo spatial SpaceX-Dragon trois caméras à la Station Spatiale Internationale (ISS) qui fait un tour de Terre toutes les 90 minutes à une vitesse vertigineuse supérieure à 27.000 km/h.

 

Les trois caméras sont placées soit dans le sens de la trajectoire, soit en sens inverse, soit vers le bas.

 

Avant d'aller sur le site de la NASA, je vous invite à vous rendre sur le site de l'ESA (Agence Spatiale Européenne) pour accepter leurs cookies.

http://www.esa.int/ESA

 

 

En effet, leurs cookies gèrent proprement l'affichage sur le site de la NASA ci-dessous où vous pouvez voir la Terre en direct depuis plus de 400 kilomètres d'altitude.

http://eol.jsc.nasa.gov/HDEV/

 

Sur ce lien, vous obtenez à droite la position de l'ISS en temps réel, et sur la gauche la vidéo en direct.

 

Si la vidéo est noire, c'est que l'ISS est du côté Nuit.

Si la vidéo est grise, c'est qu'il y a une rupture de transmission qui peut être liée à un changement de caméra (et cela ne dure pas longtemps), ou bien à un incident.

 

Si vous vous connectez un instant t et que l'ISS est du côté NUIT (vidéo noire), recommencez 45 minutes plus tard... vous serez alors certain que la station est du côté JOUR.

 

Et pour illustrer, voici une copie d'écran lorsque l'ISS passait au dessus du Canada, avec la Lune en toile de fond.

 

terre-ISS

 

J'adore ce XXIè siècle !

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 12:21

Attention : Comète Ison en approche !

Voilà de longs mois que je n'ai pas écrit sur la comète que l'on espère bientôt sublime.

Il faut dire qu'il n'y avait pas grand chose à dire, jusqu'à récemment, car la comète se réveille !

 

En ce 27 novembre, la comète Ison est visible dans le champ du coronographe Lasco C3.

Cette image s'actualise automatiquement (délai de rafraichissement très variable).

Nous pouvons donc suivre en quasi direct (décalage de 3h environ) la course de la comète autour du Soleil.

Elle arrive sur la droite de l'image. Quant au Soleil, il est représenté au centre de l'image par un cercle blanc. Il est caché par le système du coronographe ce qui permet de pouvoir prendre une photo dans sa direction sans être ébloui.

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/1024/latest.jpg

 

Si vous avez loupé les épisodes précédents...
Ison, une comète à suivre, épisode 1/12
Comète Ison, la discrète, épisode 2/12
Comète Ison, la trop discrète, épisode 3/12
Comète Ison, photo d'Hubble, épisode 4/12

Rappel de l'unité astronomique :
1 AU = 149.597.870.700 mètres.

A quelle distance se trouve la comète ?
Elle est en ce 20 novembre au plus proche de la Terre, à 0,856 AU (soit environ 128 millions de km).
Elle se rapproche également du Soleil duquel elle sera au plus proche de sa surface le 28 novembre à environ 1,1 million km ce qui est très, très voire trop proche !
La température de surface de la comète atteindra 2700°C ce jour-là...
Ce sera le jour de tous les dangers pour la comète, va-t-elle se désintégrer littéralement, ou bien poursuivre sa flamboyante parabole après son passage serré !
Nous le saurons quelques jours plus tard, lorsque nous pourrons la voir à nouveau dans le ciel nocturne, à savoir vers le 5 décembre.

Quelle est sa vitesse moyenne relative au Soleil ?
Facteur pas très important, simplement pour bien se rendre compte à quelle allure file cet astre chevelu...
La comète est en accélération constante jusqu'au jour où elle se rapprochera au plus du Soleil.
Après sa vitesse diminuera.
La vitesse moyenne et très approximative à la date du 20 novembre est environ 230.000 km/h soit 65 km/s.
Vers le 23, sa vitesse aura augmenté jusqu'à 280.000 km/h environ soit 78km/s.
Et autour du 28 novembre au plus proche du Soleil ?
Très approximatif, la vitesse atteindra environ 600.000 km/h soit environ 170 kilomètres par seconde.


La comète en photo : chronologie.

Ison le 24 septembre

La comète était encore bien timide, en témoigne cette image de Damian Peach (http://www.damianpeach.com)
 http://www.damianpeach.com/deepsky/c2012_s1_2013_09_24rgb.jpg
Paramètres de la photo :
17"CDK@F4.5. FLI-PL6303E camera. LRGB: L: 5x3mins. RGB: 1x2mins.
Vous voulez savoir ce qu'est le 17"CDK ? Un petit télescope peu cher...
Cette image a fait l'APOD du 07/10.


Ison le 28 septembre
Ce jour là, Ison a "frôlé" la planète Mars à 10 millions de km.
L'astronome Italien Rolando Ligustri a saisi l'instant
http://www.astrobin.com/58029/
http://cdn.astrobin.com/images/thumbs/2185dc86e3fc34b28024fc10efb1fe89.1824x0_q100_watermark_watermark_opacity-20_watermark_position-4_watermark_text-Copyright%20astroligu60.jpg
Paramètres de la photo :
Lunette Taka 106/530 SBIG STL-11000M camera LRGB : L: 2x5mins. RGB : 1x2mins.

Ison le 10 novembre
Damian Peach a réitéré plusieurs fois (http://www.damianpeach.com/ison.htm) et l'une de ses dernières photos est sublime.
http://www.damianpeach.com/deepsky/c2012_s1_2013_11_10dp.jpg
Paramètres de la photo :
0.11m F5.6. STL-11k camera. LRGB: L: 7x2mins. RGB: 1x2mins.

Le télescope TRAPPIST à la Silla au Chili suit la comète également.
Ils ont ainsi détecté une explosion le 14 novembre, et les scientifiques ont estimé que la production de gaz et de poussières a été multipliée par un facteur 10 ce jour là.

Ison le 15 novembre
L'astronome Babak Tafreshis (http://www.twanight.org/tafreshi) a saisi Ison depuis le sud Kenya.
http://www.dreamview.net/dv/new/photos/102993.jpg
La comète a plusieurs queues maintenant.
L'histoire ne dit pas avec quel matos il a shooté la comète, probablement au téléobjectif.
Elle a fait l'APOD du 16 novembre.


Ison le 15 novembre
La plus belle photo à ce jour, de Damian Peach encore une fois.
Observez les galaxies en toile de fond.
http://www.damianpeach.com/deepsky/c2012_s1_2013_11_15dp.jpg
Paramètres de la photo :
0.11m F5.6. STL-11k camera. LRGB: L: 5x2mins. RGB: 1x2mins.

Ison le 17 novembre
La queue de la comète est dorénavant très longue, de plus de 15 millions de km.
L'Autrichien Michael Jäger a immortalisé la comète à l'aide d'un téléobjectif de 180mm.
http://files.cometpieces-at.webnode.at/200002473-f23a5f333b-public/2012s120131117lrgbweb.jpg

 

Ison le 22 novembre
Et voici un superbe timelapse qui a fait l'APOD du 27 novembre.

Ce timelapse tourne à 18 images par seconde, ces photos ont été prises par Juan Carlos Casado depuis l'observatoire du Teide aux Canaries, Espagne.

 


 

 

 

Où voir la comète ISON ?

La comète Ison est dorénavant visible dans le ciel du matin aux jumelles et même à l'oeil nu si vous avez un ciel pur et dénué de pollution lumineuse urbaine.
Sa magnitude approximative est de 5 ce 19 novembre.
La comète se trouvait dans la constellation du Lion en octobre.
Elle se trouve en ce moment dans la constellation de la Vierge non loin de l'étoile principale SPICA et elle file vers la constellation de la Balance.
Si la comète ne se désintègre pas à proximité du Soleil le 28 novembre, elle réapparaîtra vers le 5 décembre dans la constellation Ophiuchus, à remonter vers le Serpent, Hercule et la Couronne Boréale tout au long du mois de décembre.

Alors croisons les doigts pour qu'Ison survive !!

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 09:30

Si vous avez loupé les épisodes précédents...
Ison, une comète à suivre, épisode 1/12
Comète Ison, la discrète, épisode 2/12
Comète Ison, la trop discrète, épisode 3/12


Rappel de l'unité astronomique :
1 AU = 149.597.870.700 mètres.

Sa course en avril ?
Au 1er avril, la comète était 4,258 AU de distance du Soleil et à 3,909 AU au 30 avril.
La comète s'est donc rapprochée du Soleil de 0,349 AU soit environ 52,2 millions de km en 30 jours.
La vitesse relative moyenne est égale à 72500 km/h environ (plus de 20,1 km/s).


Voici la position exacte de la comète au 1er mai, située à 583 millions km du Soleil.

Vue du système solaire interne par le dessus.
ison comet-orbit-diagram-2013-05-01-dessus

Vue de 3/4.
ison comet-orbit-diagram-2013-05-01-3quarts

Vue par la tranche
ison comet-orbit-diagram-2013-05-01-tranche

 

 

Voici une photo d'Ison de ce mois d'avril 2013, the photo.

Une photo prise par le télescope spatial Hubble qui a justement fêté ses 23 ans en orbite le 24 avril dernier.
http://imgsrc.hubblesite.org/hu/db/images/hs-2013-14-a-xlarge_web.jpg
Credit: NASA, ESA, J.-Y. Li (Planetary Science Institute), and the Hubble Comet ISON Imaging Science Team

Cette image a été prise le 10 avril, alors que la comète était située à 620 millions km du Soleil.
La fausse couleur bleue a été ajoutée pour mettre en évidence la structure de la comète.
Même à cette grande distance, la comète est déjà active, et les rayons du Soleil (vent solaire pour être plus précis) chauffent la surface provoquant la sublimation des glaces du noyau.
Une analyse détaillée de la queue entourant le noyau glacé révèle un puissant dégazage.
Les premières mesures indiquent que le noyau cométaire n'est pas plus grand que 5 à 6,5 km.
Selon les chercheurs, c'est remarquablement faible compte tenu du niveau élevé d'activité observé jusqu'à présent.
Les astronomes utilisent ces images afin d'estimer l'activité de la comète lors de son passage au plus proche du Soleil (au périhélie) le 28 novembre prochain, à plus d'1 million de kilomètres.
La tête de la comète est large de 5000 km, soit 1,2 fois l'Australie.
La queue de poussière s'étend quant à elle sur plus de 90000 km, bien au-delà du champ de vision d'Hubble.
Source : http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2013/14/image/a/

 

 

Science-fiction ?
La Nasa se projette au 12 janvier 2014, alors que la comète est déjà passée au plus proche du Soleil, le 28 novembre précédent.
Elle imagine la Terre le long de son orbite, entrant en contact avec les poussières laissées par la comète Ison, engendrant ainsi une pluie météoritique plutôt inhabituelle, voire même exceptionnelle.
Paul Wiegert à l'origine de cette théorie a modélisé la trajectoire de la trainée de poussières de la comète Ison.

Il estime ainsi que les très fines particules (pas plus grandes que quelques microns) entreraient dans l'atmosphère a une vitesse de 56 km/s.
Et parce que ces particules sont si petites, elles seraient désintégrées très rapidement sans brûler en un éclair de lumière.
Il ne faut ainsi pas s'attendre à voir quelque chose. La pluie météoritique invisible, si elle a lieu, serait très lente. Cela pourrait prendre des mois, des années, aux poussières fines de s'installer dans la haute atmosphère.
Cela pourrait aussi engendrer des nuages noctulescents.

Mr Wiegert indique une autre particularité. La pluie frappera notre planète depuis deux directions à la fois..
Lorsque la Terre traversera le flux de débris, nous allons rencontrer deux populations de poussières cométaires.
Le premier essaim de poussières est celui que la comète a laissé derrière elle.
Le second essaim est celui des poussières poussées dans la direction opposée, poussées par les radiations solaires.
"D'après mon expérience, ce genre de double essaim est sans précédent", explique Wiegert.

Voyez tout cela en vidéo (anglais sous-titré) :


 

Dernière observation de Clay Sherrod en Arkansas

Effectuée le 29 avril, il ne détecte pratiquement aucune évolution de la luminosité au cours de ce mois d'avril. La magnitude est toujours de 15,9. Voici son lien.

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 19:39

Si vous avez loupé les épisodes précédents...
Ison, une comète à suivre, épisode 1/12
Comète Ison, la discrète, épisode 2/12

What's new ?

Au mois de Mars, la comète était à 4,616au de distance au Soleil le 1er mars et est passée le 31 mars à 4,27au de distance.
Vous le savez par coeur mais je le reprécise (joke inside), 1au est l'unité astronomique et représente la distance moyenne de la Terre au Soleil qui est égale à 149.597.870.700 mètres très exactement.
La comète s'est donc déplacée de 0,346au soit près de 52 millions de kilomètres en 31 jours.
Un rapide calcul donne une vitesse relative moyenne égale à 69571 km/h (plus de 19,3 km/s).
Si l'on compare aux valeurs indiquées en février 66785 km/h, on constate que la comète accélère à l'approche du Soleil, ce qui est en accord avec la 2ème loi de Kepler, ouf !

Voici la position exacte de la comète au jour de la rédaction de cet article, le 3 avril 2013.

Système solaire vu de dessus.

ison comet-orbit-diagram-2013-04-03-dessus


Système solaire vu par la tranche.

ison comet-orbit-diagram-2013-04-03-tranche

Système solaire vu de 3/4.
ison comet-orbit-diagram-2013-04-03-3quarts


Pour les photos et vidéos postées en mars 2013, voici ce que j'ai pu trouver.

Joseph Brimacombe a récidivé.

Voici sa photographie datée du 7 mars 2013, à l'aide du même télescope que la dernière fois, à savoir le RCOS de 51cm depuis l'observatoire automatisé du Nouveau Mexique.
http://farm9.staticflickr.com/8102/8586070538_07328ba175_o.jpg

La queue de la comète est clairement visible.

La nouveauté pour ce mois de mars, c'est le timelapse !

Il a également réalisé une animation le 5 mars 2013 qui permet de bien se rendre compte du déplacement de la comète sur le fond étoilé.
Il s'agit d'un timelapse à 5 images par seconde, et il a réalisé 72 photos dont la durée d'exposition était de 1m30 chacunes.
http://www.flickr.com/photos/43846774@N02/8535818605/


Un Anglais Paul Cox a aussi posté sur Flickr un timelapse le 25 mars 2013 composé de 42 images de 2 minutes chacunes à l'aide des télescopes automatisés Slooh.com.
http://www.flickr.com/photos/8814951@N02/8596788214/
Egalement disponible sur Youtube :


 


Avons-nous toujours le droit d'espérer à la comète du siècle ?
Les avis diffèrent, mais des éléments nouveaux invitent au pessimisme...


Dans une interview accordée à la revue Sky&Telescope, Clay Sherrod (astronome qui photographie et mesure précisément la comète ISON)  a déclaré le 19 mars 2013 :
"Malheureusement, nous assistons à une baisse de luminosité totale et de taille de la comète. Nous avons mesuré une diminution de la magnitude de 15,7 il y a deux semaines à une magnitude de 16,1 pour la mesure de ce matin (ndlr : plus la magnitude est grande, plus la luminosité est faible, et réciproquement). L'intensité et la taille globales sont en baisse pour le moment."
Vous pouvez retrouver toutes les observations de Mr Sherrod, astronome à l'observatoire de l'Arkansas, ici :
http://www.arksky.org/php/cdata.php?object=c2012xxxS1xxxISON

La comète s'évanouira-t-elle avant longtemps, ou bien un sursaut la révelera-t-elle au grand jour ?
Nous le saurons peut-être au prochain numéro, car le mois d'avril peut être déterminant.


Accès au prochain épisode.

Comète Ison, photo d'Hubble, épisode 4/12

 

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 19:15

Si vous avez raté les épisodes précédents...

Accès à l'épisode 1/12.

L'actualité du mois de février nous aurait presque fait oublier notre future belle comète de fin d'année !

En effet, nous avons été divertis par la météorite tombée en Sibérie mi-février, l'astéroïde 2012 DA 14 qui nous a frôlé, et puis l'annonce récente qu'une comète va frôler la planète Mars avec une trajectoire pas encore précisément connue qui laisse une probabilité d'impact avec la planète...
Bref, revenIson z-à nos moutons !

Au mois de février la comète était à 4,927 UA de distance du Soleil le 1er février et est passé 4,627 UA au 28 février.
Cela représente donc environ 45 millions de km parcours en un mois, et un rapide calcul nous donne une vitesse relative moyenne de 66785 km/h  (plus de 18km par seconde) de la comète par rapport au Soleil.

Voyez l'évolution de sa position dans le système solaire en février 2013 :
Ison-2013-02
Crédits : NASA/JPL Small-Body Database Browser


Au niveau photographies, c'est un peu la disette. La comète était encore trop peu lumineuse en février (magnitude 15 environ début mars) pour les petits instruments, seuls les amateurs bien équipés et les professionnels peuvent immortaliser la comète sur la voûte céleste.
Voici ce que j'ai déniché, et c'est avec un vrai matériel de pro que Joseph Brimacombe a réalisé cette image...

Prise le 11 février 2013, on distingue dorénavant nettement la queue de la comète (cliquer pour agrandir).
http://farm9.staticflickr.com/8532/8468869041_64a3285d1b_o.jpg
Crédits : Joseph Brimacombe, avec un télescope RCOS de 51 cm de diamètre (un superbe jouet...), depuis le New Mexico Skies Observatory (http://www.nmskies.com/)
Elle est tirée du site Flickr : http://www.flickr.com/photos/43846774@N02/8468869041/

Je sens déjà l'impatience pour l'épisode 3 à paraître début avril ;-)

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 13:00


Mais que se cache-t-il sous ce nom de code un peu barbare...?

 

Un astéroïde en approche de la Terre... très proche. C'est pour vendredi soir 15 février 2013 !

 

Ainsi, y a-t-il de quoi s'effrayer ? Non. Mais tout de même, c'est un caillou de 40m de diamètre et il va frôler notre bonne vieille planète à 22.000 km près environ le 15 février 2013 !
Pour rappel, la Lune est située en moyenne à 380.000 km de distance, les satellites géostationnaires de télécommunications et météo sont à 36.000 km, et ce "ptit" caillou passe à 28.000 bornes !
Ce n'est pas si rare, et pas si proche. Il est fréquent qu'un caillou de 10-15m passe à une distance même encore plus proche, mais un bolide de 40-45m découvert l'année dernière (en février) et passant si proche cette année  (vendredi soir 15/02/2013...) cela n'est pas si fréquent !

 

J'ai écrit un article à ce sujet il y a peu de temps : le risque astéroïde est bien réel...
Il est en effet admis qu'un astéroïde de 50m peut être dangereux pour la Terre, selon sa composition et son angle d'impact.

 

Ici, l'impact est exclu, mais que ce serait-il passé l'année dernière si les astrophysiciens avaient découvert que sa trajectoire croiserait exactement celle de la Terre ?

 
Cela fait réfléchir un peu. Il s'agit ici d'un astéroïde de 40m, la quasi-totalité se serait désintégrée en rentrant dans l'atmosphère terrestre, pour peu que sa composition ne soit pas ferreuse. Ce qui est à priori le cas, les scientifiques ont calculé une densité qui sera équivalente à celle de la roche, etn on du fer.

Sa trajectoire est en revanche parfaitement connue.

 

Je vous invite à visionner cette animation très (très) intéressante réalisée par Chris Lorel du JPL-Jet Propulsion Laboratory (Pasadena, Californie, USA) et qui montre très précisément la trajectoire du fameux caillou romantiquement appelé 2012DA14...

On se rend compte alors que ce bolide "frôle" la Terre.

 

Mettre en plein écran.

 

.
Important :
S'il fait beau vendredi soir, il sera possible d'observer l'astéroïde au télescope et même aux jumelles car il sera de magnitude 7,7.
Il passe si proche que sa position dans le ciel sera vraiment différente que vous soyez à Lille ou à Toulouse, alors si vous souhaitez une carte du ciel personnalisée à votre lieu d'observation, je peux vous en fournir une, y a qu'à demander ! La condition est que vous sachiez reconnaître les constellations à l'oeil nu bien sûr.


2012DA14 en live sur Internet :
Si la météo vous est défavorable, vous pourrez voir cet astéroïde en direct sur internet grâce aux télescopes automatisés des îles Canaries, c'est ici le samedi 16 février 2013 à 3h du matin  : http://events.slooh.com/
 
Retour en images ! -  Maj du 20/02/2013.

Les scientifiques du JPL de la Nasa ont pu générer un mini-film de ce passage en utilisant une antenne Radar de 70m de diamètre à Goldstone en Californie.
Ils ont ainsi assemblé 72 images prises sur 8h et dont la résolution est de 4 mètres par pixel.
Au début de ces images, l'astéroïde est à 120.000 km de distance et à 314.000 km de distance à la fin.
Il est dommage qu'ils n'aient pas pu observer le passage lorsque l'astéroïde n'était qu'à 28.000km de la surface terrestre.
Et pour finir, une video bien plus esthétique de ce passage diffusée dans l'APOD.


Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 22:16

La fin de l'année 2013 sera-t-elle couronnée d'une belle comète ?
C'est envisagé et son nom est "ISON", ou plus poétiquement "C/2012 S1".


Alors, le ciel nous offrira-t-il un spectacle inoubliable avec cet astre chevelu que l'on annonce déjà dans certaines sphères comme étant la comète du siècle ?
Verrons-nous une queue de poussières et de gaz interminable ?
De quelle couleur sera la queue de gaz ionisés... tendance bleue ? verte ?

Un point sera fait mensuellement sur cette comète qui promet de nous en mettre plein les mirettes, même s'il faut rester prudent sur cette prévision.

 

Ison, une comète à suivre... épisode 1.

 

Voici l'historique de nos connaissances sur cette comète.

La comète Ison a été découverte le 21 septembre 2012 conjointement par le Biélorusse Vitali Nevski et par le Russe Artyom Novichonok.
Ils ont utilisé un télescope de 400mm de diamètre et ont nommé la comète de leur programme de surveillance du ciel nocturne : "International Scientific Optical Network".

Lors de sa découverte, elle ressemblait à un point très peu lumineux (magnitude 18,8) quelconque sur le fond de ciel étoilé.
Elle était alors située à une distance de près de 950 millions de km.

Des Italiens de l'Association d'astronomie et de météorologie du Frioul ont pu la photographier au lendemain de sa découverte en utilisant un télescope automatisé du Nouveau-Mexique, USA.

Cette photo a été prise avec une camera CCD au foyer d'un télescope de 250mm et résulte de l'addition de 24 images dont la durée de pose était de 2 minutes chacune.
Le suivi s'est fait sur la comète qui est fixe sur l'image, mais comme elle se déplace par rapport aux étoiles, ces dernières présentent un léger filé.

 http://1.bp.blogspot.com/-rLAXcPhNYuc/UGC-_lCa1RI/AAAAAAAAA08/jIcjrX2Wx6o/s1600/stack_23_blog.jpg


L'astrophotographe Rolando Ligustri a aussi piégé cette faible comète dans son appareil le 25 septembre 2012, il s'agit de l'APOD du 1er octobre 2012.

http://apod.nasa.gov/apod/image/1210/ison_rolando_1600.jpg

Plus récemment entre le 17 et le 18 janvier, la sonde Deep Impact de la Nasa a photographié la comète qui était alors à une distance 793 millions de kilomètres et en a fait un mini-film :


 

Entre parenthèses, pour en savoir plus sur la mission originelle de la sonde Deep Impact, allez voir ici :
Page officielle : http://www.nasa.gov/mission_pages/deepimpact/main/
Page en français, de confiance, et très bien expliquée :
http://www.astrosurf.com/luxorion/comete-deep-impact.htm


En ce jour du 7 février 2013, la comète Ison est située à plus de 727 millions de kilomètres du Soleil et est encore beaucoup trop peu lumineuse pour être visible à l'oeil nu ou même dans un télescope moyen.
A titre de comparaison, Jupiter est au même instant situé à 760 millions de kilomètres du Soleil. Et pour rappel, le Soleil est situé en moyenne à 150 millions de kilomètres de la Terre.

Ci-dessous, voyez la position de la comète par rapport aux autres planètes du système solaire :

ison-comet-orbit-diagram-2013-07-02.jpg

Crédit : JPL/NASA


C'est la distance de la comète au Soleil à laquelle il faut s'intéresser davantage pour l'instant, et non à la distance de la comète par rapport à la Terre.
En effet, plus la comète s'approche du Soleil et plus elle deviendra lumineuse, car l'effet du vent de particules solaires faisant dégazer la comète sera de plus en plus puissant au fur et à mesure que la comète s'approche du Soleil.

Selon les paramètres orbitaux de la comète, nous savons déjà qu'elle se trouvera au plus proche du Soleil le 28 novembre 2013, c'est pourquoi les scientifiques espèrent un spectacle sans précédent en fin d'année (sauf peut-être celui de la grande comète de 1680).
Au 28/11/2013, la comète se trouvera ainsi au plus proche du Soleil à 1,8 million de kilomètres seulement.
Et toutes les interrogations portent sur cette date et alentours.
La comète sera-t-elle désintégrée lors de son approche du Soleil comme l'a été la comète Elenin le 10 août 2011 ? Ison se brulera-t-elles les ailes, tel Icare ? Ou continuera-t-elle sa route flamboyante comme l'a fait la comète Lovejoy fin 2011 ?

En attendant de nouvelles news, je vous conseille d'aller tester le génial outil de visualisation 3D du JPL de la Nasa vous permettant de visualiser l'orbite de la comète ISON :
http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=ISON;orb=1;cov=0;log=0;cad=0#orb

 

Nota Bene : aucun risque de collision n'est prévu avec la Terre... ;-)

 

Accès à l'épisode 2, Ison la discrète

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 19:41

L’année 2012 était exceptionnelle, qu’on se le dise !

S’il n’y avait qu’un seul phénomène astronomique à retenir, je pencherais pour le transit de Venus car le prochain passage de la planète devant l’astre du jour aura lieu en 2117… alors si vous êtes encore en vie à cette date là, il y a de fortes chances que vous sucrerez les fraises au moment du transit… Il y a bien évidemment eu de superbes éclipses de Soleil qui sont plus spectaculaires, mais c’est nettement plus courant.

2013 aura donc beaucoup de mal à rivaliser, mais nous ne sommes pas à l’abri de bonnes surprises !

 

 

L’astronomie en 2013

De quels spectacles célestes allons-nous être les témoins cette année ?

Ce ne sont pas les événements qui manquent comme d’habitude, à condition de voyager… avec une possible excellente surprise en fin d'année...

 

 

Des Eclipses de Soleil ?

Oui mais pas en France métropolitaine.

Mais si vous avez l’esprit vagabond, imaginez un voyage en terre Africaine pour l’éclipse totale de Soleil qui aura lieue le 3 novembre 2013 au Gabon, Congo, Ouganda, nord Kenya, Ethiopie.

eclipse-totality

Cette éclipse hybride (annulaire dans certains endroits et totale en d'autres lieux) sera courte puisque la totalité durera entre 1mn40 et moins d’une minute voire quelques secondes…

 

N’oublions pas non plus l’éclipse annulaire de Soleil du 9 mai 2013 en Australie, quelle bande de veinards décidément dans le Queensland. Cette éclipse annulaire sera partielle en Nouvelle-Calédonie (à environ 50%), ainsi qu’en Polynésie Française (entre 30% et 50% selon l’île…), je ferai un article détaillé pour l’occasion.

 

Des Eclipses de Lune ?

Une éclipse partielle a lieu le 25 avril 2013, mais dans les faits ce sera plus une éclipse par la pénombre, puis deux éclipses par la pénombre le 25 mai et le 18 octobre 2013. C’est donc un mauvais cru 2013 qui se laissera oublier à ce niveau !

 

Des comètes à l’œil (nu) ?

Nous devrions pouvoir voir à l’œil nu entre février et avril 2013 la comète C/2011 LA (Pan-STARRS) avec un maximum de luminosité prévu le 10 mars. Elle sera peut-être compliquée à observer dans les lueurs crépusculaires.

La bonne surprise pourrait provenir d’une comète découverte en septembre 2012 et répondant au doux nom ‘C/2012 S1’ pourrait dépasser la luminosité de la pleine Lune fin novembre 2013. Les prévisions sont très compliquées, c’est pourquoi le conditionnel est de mise à ce jour. Quoiqu’il en soit, elle sera très probablement visible à l’œil nu depuis l’hémisphère nord.

C’est à ce jour cette comète qui pourrait se transformer en spectacle et devenir la surprise de fin d’année.

 

Ci-dessous la dernière comète remarquable nommée du nom de son découvreur Lovejoy (C/2011 W3).

Photo de Guillaume Blanchard fin 2011 au-dessus du mont Paranal au Chili.

http://apod.nasa.gov/apod/image/1112/IMG_9800-GBLANCHARD.jpg

 

 

Des aurores boréales ?

Si vous prévoyez de voyager dans les pays nordiques, c’est le moment d’y aller pour observer ces draperies magnétifiques ! (néologisme inside). En effet le Soleil responsable des aurores devrait atteindre son maximum d’activité en 2013. Pour la saison, préférez jusqu’à mars et à partir de septembre car les mois d’été ne connaissent pas la nuit…

 

 

 

Et si vous êtes équipé de filtres solaires spécifiques, l’observation du Soleil devrait être intéressante également, voyez l’état du Soleil en date du 8 janvier, le nombre de ces taches solaires va s’amplifier en toute logique.

mdi sunspots 1024-2013-01-08 

 

Bonne année et bons cieux à toutes et à tous !

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 21:49

A quoi peut-on s'attendre cette année pour l'observation de cette pluie météoritique ?

Quand ? A quelle heure ? Combien ? Comment ?

Quand ?
Dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 décembre.

Vous en avez déjà peut-être déjà vu récemment car la période s’étend du 7 au 17 décembre chaque année.

A quelle heure ?
Le maximum attendu est prévu le 13/12/2012 à 23h35 TU, soit 0h35 le 14/12/2012, heure de France métropolitaine. Néanmoins les prévisions étant approximatives, il vaut mieux être attentif dès la tombée de la nuit jeudi soir 13/12 prochain.

Combien ?
Au moment du maximum, vous pourrez potentiellement observer en moyenne jusqu’à 120 météores par heure.

Ces étoiles filantes auront une vitesse à peu près égale à 35 km/s, soit 126000 km/h ce qui n’est pas spécialement rapide pour une étoile filante.

De plus, nous avons la chance cette année d'avoir une nuit sans Lune génératrice de pollution lumineuse naturelle.

Comment ?
Avec une chaise longue orientée de préférence vers le Sud-Sud-Est, une bonne couverture, un thermos de café, cahier et crayon pour noter vos observations et le tour est joué. Sans oublier votre instrument optique portatif naturel familièrement appelés : les "yeux". Pas besoin de jumelles ou de télescope pour l'observation des étoiles filantes.

Ci-dessous, voici le point d'où les météores entreront dans l'atmosphère terrestre (appelé "Radian"). Ils sembleront tous provenir de ce point, et si ce n'est pas le cas, c'est que vous observez un météore différent d’une Géminide.

A partir de ce point d'entrée, les météores pourront aller dans toutes les directions.

Cliquer pour agrandir l'image (faite avec Stellarium) :

géminides2012

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 23:02


Sur ce blog dorénavant, un rituel cyclique est en place, sarosien pour être plus précis, excusez du néologisme.

Conscient qu'une éclipse du bout du monde ne peut être vue par la plupart d'entre nous, je recherche les sites internet qui diffusent l'événement en direct live, pour que vous puissiez depuis votre salon et sur internet être les témoins d'un superbe spectacle de la nature. Si vous trouviez un site qui n'est pas dans la liste, je vous remercie d'avance de me laisser un commentaire pour que je l'ajoute !

Plusieurs sites vont broadcaster l'éclipse totale du Soleil du 13-14 novembre 2012 à Cairns, état du Queensland, Australie. Si un des liens ne fonctionne pas le jour J, vous aurez ainsi le choix.

 

Dans les sites de retransmission listés ci-après, Panasonic a ma préférence de part l'originalité et le sérieux de leur projet ; seule la météo pourra contrecarrer la retransmission... néanmoins d'autres sites vont diffuser l'éclipse, faites votre choix !

 

Rappels importants :

 

Heure de l'éclipse

Heures données en temps local pour Cairns, Queensland, Australie : l'éclipse partielle débute à 5h44 et l'éclipse totale à 6h38, le maximum de l'éclipse est à 6h39, fin d'éclipse totale à 6h40, fin d'éclipse partielle à 7h40.

 

Heures de retransmission selon votre position sur le globe terrestre

Pour les francophones qui suivent cet article, voici une carte de correspondance entre les 6h39 de Cairns et l'heure locale de Paris ainsi que d'autres villes francophones (telles que Noumea, Papeete, Montreal, Cayenne, Mamoudzou, Saint-Denis de la Réunion ou Pointe-à-Pitre) !

 

Cliquez pour agrandir.

carte début eclipse 06h39 Cairns

 

Si vous êtes expatrié dans une autre contrée et que vous souhaitez retrouver l'heure locale de votre ville correspondant aux 6h39 de Cairns le 14/11/2012, laissez-moi un commentaire (je pourrai y répondre jusqu'au 6 novembre), ou bien consultez le site suivant très bien fait, et partez du principe que tous les pays sont à l'heure d'hiver le 14 novembre.

 

http://www.horlogeparlante.com/quelle-heure-est-t-il.html

 

 

 

- Liste des Sites de Streaming -

 

Pour les heures de connexions indiquées ci-après, je vous recommande de vous connecter 10 à 15 minutes avant l'heure indiquée.

 

 

- Panasonic -

https://www.facebook.com/PanasonicEclipseLiveBySolarPower

 

Panasonic retente l'expérience. Ils étaient déjà au sommet du Mont Fuji pour retransmettre l'éclipse annulaire de Soleil le 21 mai dernier. Rappelez-vous, c'était ici.

Ils vont retransmettre en direct sur le site Ustream.

 

Le lieu de retransmission principal serait le Sheraton Mirage Port Douglas Resort. C'est ici :

http://www.ustream.tv/channel/panasonic-eclipse-live-by-solar-power-1 

 

Le lieu de retransmission secondaire est situé sur Fitzroy Island... exactement là où nous serons avec quelques amis, vous nous y verrez peut-être !! C'est ici :

http://www.ustream.tv/channel/ panasonic-eclipse-live-by-solar -power-2

 

Pour les heures de retransmission (en TU, ajoutez 1h pour l'heure de France métropolitaine):

 

Lancement du direct (tentative)
13/11/2012 18:30:00 (TU)     13/11/2012 19:30:00 (Paris)

Début de l'éclipse partielle
13/11/2012 19:44:54 (TU)     13/11/2012 20:44:54 (Paris)

Début de l'éclipse totale
13/11/2012 20:38:45 (TU)     13/11/2012 21:38:45 (Paris)

Maximum de l'éclipse (durée totalité = 1 mn et 40 sec)
13/11/2012 20:39:36 (TU)     13/11/2012 21:39:36 (Paris)

Fin de l'éclipse totale
13/11/2012 20:40:26 (TU)     13/11/2012 21:40:26 (Paris)

Fin de l'éclipse partielle
13/11/2012 21:40:14 (TU)     13/11/2012 22:40:14 (Paris)

Fin du direct
13/11/2012 22:00:00 (TU)     13/11/2012 23:00:00 (Paris)

 

Pour vous tenir au courant des dernières news, consultez régulièrement leur page Facebook (surtout la veille), c'est le meilleur moyen.

 

 

 

- Eclipse Cairns -
http://www.eclipsecairns.com/

 

C'est La Webcam de la ville de Cairns. Et, si l'on en croit le site internet, elle est idéalement placée pour retransmettre l'événement.
Je vous laisserai juge de la qualité de retransmission, mais je compte sur l'un ou l'une d'entre vous pour me faire quelques copies d'écran car je ne serai pas devant l'écran à cette date !!

Très important, la Webcam ouvre à 6h39 AEST (Australian Eastern Standard Time = GMT+10h), heure du Queensland.

C'est ce qui est indiqué, mais l'éclipse débute à 6h38, alors c'est plutôt étonnant, connectez-vous au moins 10 minutes plus tôt pour être sûr de ne rien louper.

 

 

 

- Slooh -

Ce site devrait diffuser également en streaming live l'éclipse depuis le début de la phase partielle qui commence à 5h44 (heure de Cairns), environ 1h plus tôt que le début de l'éclipse totale.
A priori, ils ont déjà diffusé l'éclipse annulaire du 20 mai 2012, mais je n'ai pas pu le vérifier, alors vous pourrez tenter ces liens-là :
http://www.slooh.com/annular-solar-eclipse/
http://events.slooh.com/

 

 

 


- Gorge Creek Orchards -


http://www.gorgecreekorchards.com.au/solar_eclipse.html
Ce sera diffusé en direct depuis Mareeba, ville située à quelques dizaines de kilomètres à l'ouest de Cairns.

 

Cette page sera mise à jour le plus souvent possible jusq'au 6 novembre.

Repost 0
Published by JazzOn - dans Actualité Astro
commenter cet article