Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 10:00

Et voilà... 

 

la moitié d'un cycle lunaire plus tard...

soit la moitié de 28 jours plus tard (zombies afficionados)...

soit 14 jours après l'éclipse de Lune du 21/12/2010...

le ciel nous gratifie d'une éclipse partielle de Soleil au matin du mardi 4 janvier 2011.

 

Pas de quoi sauter au plafond toutefois puisqu'il s'agit d'une éclipse partielle du Soleil, mais une syzygie ne se refuse jamais !! Notez le mot si vous jouez au Scrabble ça fait un max de points...


En effet, depuis la sélène éclipse du 21/12 dernier, la Lune aura fait une demie révolution autour de la Terre, la plaçant ainsi entre le Soleil et notre bonne vieille planète bleue...


Néanmoins, les conditions d'observation de cette éclipse seront tout aussi délicates que lors de l'éclipse de Lune du 21/12 dernier.
En France, le Soleil se lèvera sur l'horizon déjà éclipsé à 70% approximativement par la Lune.

 

Alors, si vous comptez observer et/ou photographier ce céleste phénomène, montez au sommet d'une colline pour obtenir un horizon Sud-Est tout à fait dégagé.

 

Attention... on ne le répètera jamais assez, n'observez jamais le Soleil à l'oeil nu directement, que ce soit avec des jumelles, une lunette, un télescope, voire un périscope ;-) ou même sans matériel... risque d'oeil grillé...

Observez avec des lunettes spéciales de type éclipse disponibles chez tous les revendeurs astro.

 

 

Et donc... c'est  à quelle heure cette éclipse du 4 janvier ?


Voici les horaires pour quelques villes françaises... ainsi que l'altitude du Soleil au dessus de l'horizon à l'heure indiquée.

Note : les heures sont en TU Temps Universel, ajoutez 1h en France pour obtenir l'heure réelle de votre montre

 

En haut du terril d'Abbaretz au nord de Nantes :
Début de l'éclipse partielle : 6h53 TU alt -9,7° (cette valeur négative signifie que le Soleil n'est pas encore levé !)
Maximum de l'éclipse         : 8h04 TU alt +00,6°
Fin de l'éclipse partielle   : 9h22 TU alt +10,2°


Nice :
début 6h51 TU -2,8°
max 8h06 TU +8,1°
fin 9h30 TU +17,6°

 

Bayonne :
début 6h48 TU -8,8°
max 7h57 TU +2°
fin 9h15 TU +12,5°

 

Reims :
début 6h58 TU -6,5°
max 8h12 TU +3,4°
fin 9h33 TU +12°

 

Moscou : soleil éclipsé à 81% où toute l'éclipse partielle est visible du début à la fin
début 7h38 TU +7,7°
max 9h03 TU +11,2°
fin 10h30 TU +10,6°

Pour Moscou, ajouter 3h à votre montre => début de l'éclipse à 10h38 à votre montre.


Contrairement à l'éclipse de Lune du 21/12 dernier, vous constatez cette fois-ci que les winners de la visibilité se situent au sud-est de la France ! Il vaut mieux l'observer depuis Nice ! Mais même à Brest, le phénomène peut être photographiquement intéressant !!!

 

 

Bien, et à quoi ça ressemblera un Soleil éclipsé à 70% ???

 

Réponse en image ci-dessous... imaginez cette image au-dessus de l'horizon avec un premier plan photograhiquement rentable :

 

soleil70%eclipse

 

 

Et hors de France...

où cette éclipse est-elle visible et dans quelles conditions ??

Voilà ci-dessous une carte colorisée réalisée à partir de l'excellent site de Xavier Jubier, la référence en la matière.

 

Cliquez dessus pour agrandir :

 

carte visibilité eclipse 4 janvier 2011 

 

 

Alors, bonne observation à vous toutes et tous !

Partager cet article

Repost 0
Published by JazzOn - dans Eclipses
commenter cet article

commentaires

JazzOn 03/03/2011 11:13



Superbe !


je vous remercie sincèrement pour ce texte.


Amicalement,


JazzOn



Raphaël Zacharie de IZARRA 03/03/2011 00:49



ÉTÉS MEURTRIERS


Le feu était dans le ciel.


Jamais le soleil n’avait été si oppressant, écrasant hommes et bêtes, campagnes et cités. L’astre avait des ardeurs inhabituelles. Ses rayons
agressaient, brûlaient, blessaient.


Tout mourait à petit feu sous son éclat.


Éffrayante saison de fin du monde ! Hélios se faisait vieux… Il approchait les dix milliards d’années. L’Homme, toujours là, n’ignorait rien des
mystères de la matière, ni de sa destinée. Les temps bibliques mille fois révolus, il était devenu sage, savant, puissant. Mais non invulnérable aux effets fatals de l’étoile qui
s’embrasait.


Les temps des temps étaient finissants. La fin des fins arrivait. Le ciel semblait sombrer dans un abîme sans nom. Pour parler de cette chose
prodigieuse, des mots jamais émis furent prononcés, qui firent frémir l’Homme… Bien que devenu fabuleux et pénétré de sciences, l’Homme s’émouvait encore : la peur, l’irrationnel l’étreignaient
comme un enfant. La fin des fins… L’effondrement du ciel et de la terre !


La Création vivait le premier été signant la lente agonie du brasier perpétuel, les prémices perceptibles de son extinction future qui devait
avoir lieu vingt millions d’années plus tard.


Vingt millions d’autres étés à venir, de plus en plus chauds, de plus en plus longs, puis permanents, formeraient l’inéluctable processus qui
réduirait la planète à un amas de cendres incandescentes.


La grande et complexe mécanique cosmique des éléments qui s’ébranlent dans un feu ultime pour renaître à la prochaine aube sidérale était
engagée, implacable.


Raphaël Zacharie de IZARRA



JazzOn 23/12/2010 23:05



U welcome Grelots



grelots 23/12/2010 22:55



Merci pour l'info...