Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 22:50

Voici mon récit...

 

Depuis le début, l'objectif était la Libye, l'objectif visé était 4m07s de plaisirs. Et même si administrativement ce n'était ni simple ni gagné d'avance pour l'association par laquelle je suis passé (dont je tais volontairement le nom, vous allez voir pourquoi ci-après)... nous avons pu partir.
Comme pour l'Espagne, j'ai fait l'aller-retour (en 3 jours), très grosse fatigue bien en deça du plaisir procuré.

 

Tout d'abord, voici les cartes de l'éclipse :

 


Puis le départ est donné.


Ce ne sont pas les nuages qui m'inquiètent dans un premier temps, mais un préavis de grève général est annoncé exactement pour le jour du départ... autant vous dire qu'avec toutes les blagues que j'ai entendu sur le terrorisme avant mon départ en Libye, ça m'a donné des idées et c'est moi qui aurait fait un malheur à l'aéroport si l'avion n'avait pas décollé.


On est parti finalement sans encombre pour Benghazi (les vols secs tunisiens étaient annulés par exemple).

 

Accumulant retard et organisation très moyenne, nous arrivâmes tant bien que mal au campement situé à 60km au sud de Jalu (cité libyenne située elle-même à 400 km au sud de Benghazi : sympa les heures car !).


Arrivant trop tard, nous n'avons pu ni manger, ni dormir dans le campement qui nous était réservé. Résultat : environ 130 personnes entassées dans un hangar => 1h de sommeil et encore je suis généreux.

 


Le lendemain, nous avons découvert l'ampleur du camp en plein désert, des centaines de tentes, des douches, des toilettes, un restaurant improvisé... les Libyens savent accueillir !!!

 

 

Le point positif est que j'étais très matinal !


Avec mes nouveaux amis de galère, nous sommes partis installer le matériel (un simple pied photo me concernant), certains ont emmené leur ETX, d'autres une lulu, solarscope...


Cela a pris pas mal de temps, nous discutions, nous divaguions entre les différentes installations personnelles, tout comme monsieur Hubert Reeves qui nous a fait l'honneur de sa présence. Tant est si bien que nous sommes arrivés dix minutes après la fermeture du petit déjeuner...

 

Tant pis, l'heure est dorénavant à l'action ! Premier contact entre l'astre nocturne et l'astre diurne prévu vers 11h si mes souvenirs sont corrects.
J'ai omi de préciser la pureté du ciel : bleu, sec, limpide.

J'ai pris ma montre en main pour faire des photos toutes les 3 minutes dans l'optique de faire une animation de l'éclipse.


On sent la tension monter dans les rangs alors que l'échéance est toute proche.

 

"... nous partîmes cent trente, arrivés au campement nous étions deux à trois mille, puis par de prompts renforts indigènes, nous fûmes cinq à six mille..." C'est un peu exagéré puisque nous étions environ un millier en réalité :-) mais c'est l'impression que j'ai eu sur le moment.

 

En effet, quinze minutes avant la totalité, les autorités laissent des centaines de Libyens s'approcher d'où nous observions le spectacle, dégageant ainsi un nuage de poussière très inquiétant.
Inquiétude qui s'estompe rapidement.

 

C'est alors que le véritable spectacle commence. L'ambiance est tellement bizarre, extra-ordinaire. Il fait presque froid. La température chute de 44° à 21° selon la revue Ciel&Espace.


Quelques secondes avant la totalité, les ombres volantes entrent en jeu... c'est indescriptible : il faut le vivre.

 

J'avais préparé tous mes paramètres photos, tout était organisé et j'étais normalement bien préparé techniquement au phénomène. Le temps d'exposition de l'appareil, l'ouverture et tous les autres paramètres étaient réglés et fin prêts.


Il n'y a finalement que moi qui n'était pas préparé à un tel spectacle. J'étais cloué, scotché sur place et n'ai pas voulu en perdre une miette. Si bien que j'appuyais sur le déclencheur de mon appareil sans me soucier de savoir si la photo était réussie ou non. J'ai mitraillé.

 

La présence des Libyens était un plus. Ils chantaient à la gloire d'Allah Akbar, jouaient du tam-tam, une ambiance unique et exceptionnelle que je vous souhaite un jour.

 

Et finalement, mes photos faites en aveugle, en amateur de base, se sont avérées pas si moches que ça.

 

Quatre minutes et une poignée de secondes plus tard, si courtes, si longues, j'ai failli m'écrouler en larmes, tellement l'émotion était intense, et me suis bêtement retenu au contraire de deux de mes voisins d'éclipse.

 

J'ai juste après cela stoppé mes photos et me fichait pas mal de l'animation que j'avais alors envisagé de faire. Mon sourire devait faire le tour de ma tête pourtant pas si petite...


Les Libyens déambulent alors dans nos installations avec grande prudence, n'osant rien toucher. J'ai eu le plaisir de régler un solarscope à deux d'entre eux, ils étaient si réjouis qu'ils n'arrêtaient pas de me remercier. Geste si simple pour moi, si exceptionnel pour eux... ça remet les idées en place.

 

Alors que beaucoup partent déjeûner dix à quinze minutes après la totalité, nous restons là, à regarder la lune s'éclipser progressivement de devant notre étoile. Tous les qualificatifs de beauté et de splendeur sont dans toutes les bouches.

 

Que dire après cela ? Nous avons failli ne pas déjeuner une fois de plus car nous avons été refusé au restaurant (arrivés trop tard car nous avons juste voulu regarder l'événement jusqu'à la fin, et ranger le matériel). Ils ont finalement accepté, et j'ai eu le malheur de manger quelques crudités (je ne vous fais pas un dessin, par contre j'ai une photo si ça vous intéresse :-(()


Le Soleil a lui aussi pris des forces, il était alors brûlant et nous étions au beau milieu d'une plage, sans fin, sans mer.

   

 

Nous pensions pouvoir un peu observer le soir venu dans le désert, mais le campement était tellement éclairé que c'en était impossible - un comble de pollution lumineuse en plein désert-.

Une photo du splendide coucher de Soleil :


Une fête libyenne était organisée le soir, relativement sympathique mais trop préparée, sans charme au bout du compte. On se couche à 1h du mat (beaucoup dire car on est trois pékins à scouater les sièges du car) pour départ à 3h.

 

Le long retour vers la France ensuite... ah j'oubliais l'anecdote... nous partîmes cent trente, mais nous revînmes cent vingt neuf. Une personne du groupe n'était pas à l'appel au petit matin du départ et est resté au camp libyen : c'était la cerise sur le gâteau de la désorganisation.

Suit un beau lever de Soleil accompagné de dromadaires...

   


L'opération a failli être renouvelée à l'aéroport de Benghazi, car l'avion était déjà en route, mais encore sur le tarmak libyen : on s'est aperçu qu'une personne était restée coincée au contrôle des douanes. Il a eu droit aux ovations de tous les voyageurs à son entrée dans l'avion. Bon moment de rigolade, enfin surtout pour nous.

 

Ma conclusion est la suivante.

Ce fût sans nul doute l'une de mes plus belles expériences, oubliant la mauvaise organisation de ce voyage. Cela m'a donné l'envie d'en voir d'autres et il y a une solution pour cela. Je vais programmer mes futurs voyages en fonction des éclipses totales, me permettant de découvrir le monde et de profiter pleinement de ma passion.

 

Pourquoi pas vous ?

Il est tout à fait envisageable pour vous de prévoir l'un de vos prochains voyages incluant une éclipse total de Soleil, non ?

 

Si vous en êtes arrivés jusque là dans la lecture, c'est que je n'ai pas été trop ennuyeux, alors laissez-moi un petit commentaire que je le sache ! Merci !

 


JazzOn

Partager cet article

Repost 0
Published by JazzOn - dans Eclipses
commenter cet article

commentaires

costar 20/01/2007 16:15

Bonjour JazzOn, ne soyez pas désespéré, votre blog est neuf. Je vous ai trouvé en cherchant "visibilité McNaught".

Votre récit de l'éclipse est touchant. J'étais de l'autre côté de la mer, à Side en Turquie, quelques minutes après. J'avais organisé moi-même mon voyage d'une semaine avec passage à Istanbul, j'étais donc beaucoup plus au calme que vous. Mais je ne suis pas équipé et n'ai fait que quelques photos de touriste de base et un montage sympa (http://perso.wanadoo.fr/costar/blog/2006-03-29-13-55-55-Montage.JPG) - je ne suis pas sûr que ce type de lien fonctionnera.

Je suis devenu spectateur d'éclipse depuis celle inoubliable (pour moi) de février 1998 aux antilles, j'ai royalement raté celle du 11.08.1999 grâce à la météo de notre beau pays, celle de 2006 était ma 2ème réussie et j'ai inclus, dans mes projets, Shangaï en 2009 (6 minutes de totalité) et surtout l'île de Pâques en 2010. Ce sera un rêve réalisé, même si la météo s'y oppose.

À bientôt peut-être sous un soleil noir. Je vous inclue dans les liens que je visite presque quotidiennement.

JazzOn 20/01/2007 18:01

Bonjour costar et merci beaucoup pour votre commentaire,
j'ai pu visualiser votre montage, très sympathique aussi ce lieu d'observation avec le mer pour premier plan.
J'ai un peu exclu 2009 de mes plans à cause de la mousson, mais j'ai pas dit mon dernier mot !
A bientôt !

galb 27/12/2006 14:23

très joli croa, très bien raconté. Belle expression, et l'émotion est bien partagée, quelle chance tu as eu. Pour moi elle ne fut que partielle mais belle tout de même.
belle expérience merci ;)

JazzOn 29/12/2006 13:41

Merci pour ce commentaire, je désespérais d'en avoir un !